Rechercher

Contraception hormonale : libido à zéro !

Oui, la contraception hormonale peut chez certaines femmes faire fluctuer le désir sexuel… voire l’anéantir totalement.



Selon un compte rendu alarmant du centre de pharmacovigilance de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 1 743 signalements de baisses libidinales auraient été associés à l’utilisation d’une contraception progestative ou œstroprogestative.

Pire, 694 femmes rapportaient une extinction totale de leur libido, conjointement à des dépressions, des troubles de l’humeur et de l’anxiété.


Inconnu et considéré comme tabou, cet effet secondaire mériterait pourtant d’être abordé dans la plus grande transparence par les médecins généralistes et les gynécologues, à l’heure où aucune notice médicamenteuse n’en fait état.


Prescrire, mars 2018.