Rechercher

L'obésité chez les enfants et adolescents

Un chiffre marque la rentrée 2019 : 1 enfant sur 6 est en surpoids ou obèse et ce chiffre monte à 1 sur 5 pour les adolescent·e·s. En cette période où l’on renfloue son stock de goûter, les industriels de la malbouffe mettent les bouchées doubles en termes de marketing. L’enjeu est de taille - quel goûter, quel bonbon, les élèves emmèneront-ils jusqu'à l'école ? Qu’importe si les parents n’en achètent pas, ils pourront faire un détour par la boulangerie ou la supérette du coin pour acheter les produits que les industriels leur ont mis dans la tête.

Afin de s’assurer cette place dans la poche ou dans le cartable des enfants et des jeunes, les fabricants mettent en place des stratégies marketing finement élaborées : placement de produits dans les jeux vidéo, partenariat avec des youtubeurs, slogan soi-disant sain sur un produit qui ne l’est pas, jouet dans le paquet ou personnages sympathiques sur l’emballage, etc.



Inscrire son enfant au sport ?

Oui, mais pas que.... Ce qui compte, c'est que l'enfant bouge quotidiennement. Il faut au moins une heure de jeu intense chaque jour.

Et surveiller que l'enfant ne reste pas affalé sur le divan à regarder la télévision ou à pratiquer des jeux vidéo ou surfer sur Internet... Quand on va faire les courses, on sort le bébé de la poussette pour le faire marcher et, le week-end, on enfourche en famille le vélo, on va se balader en forêt ... et on ne rabote pas sur le sommeil. Dormir trop peu incite en effet les enfants à manger davantage et plus sucré.


Dans notre société basée sur le plaisir, la consommation démesurée est hélas devenue la norme : grignotage à longueur de journées, fastfood plusieurs fois par semaine, plats industriels, alimentation trop sucrée.


Le manque d'exercice physique et la malbouffe sont les deux éléments déclencheurs. Il n'est pourtant pas difficile de mettre en place de bonnes habitudes d'hygiène de vie, encore faut-il prendre conscience du problème et vouloir y remédier.