Rechercher

La santé de notre intestin

La santé de notre intestin détermine notre capacité à résister aux maladies, organe ignoré, voire méprisé il y a encore quelques décennies.

Depuis quelques années, des études indiscutables sont venues confirmer ce que les pionniers (Dr Catherine Kousmine, Dr Jean Seignalet ou Dr Natasha Campbell) ont observé depuis des années : l’intestin est un organe-clé de la santé. 

Le tube digestif mesure 7 à 8 mètres de long (selon les individus) et est constitué de deux parties : l'intestin grêle et le côlon (ou gros intestin). 

A l’intérieur, la paroi, portée par un muscle, est prolongée par une muqueuse riche en villosités. On dit parfois que la muqueuse intestinale étalée sur un plan en deux dimensions donnerait une surface considérable : 400 m² environ, soit deux terrains de tennis ! Cette image donne une idée de l’espace d’interaction que représente la muqueuse de l’intestin et ses villosités.

Là, se trouvent notamment les cellules de l’immunité intestinale : cellules épithéliales pour l’immunité innée, lymphocytes pour l’immunité adaptative. La première est d’ordre génétique, la deuxième se construit avec le temps dès la naissance.  Au coeur de ce système fourmille une armée considérable de corps étrangers : le microbiote intestinal.

Ce sont des bactéries, des virus, des levures… tout un ensemble d’êtres vivants, qui vivent leur vie... dans la nôtre ! 

De manière générale, ce microbiote remplit 3 grandes fonctions : 

  • Métabolique : cela comprend notamment la fermentation, la synthèse des vitamines et la production d’énergie. C’est là que se joue la digestion. Après avoir bien été bien mastiqués au niveau de la bouche, les aliments sont cassés par l’estomac et synthétisés par l’intestin. C’est là que sont séparés les éléments utiles à l’organisme (protéines, glucides, lipides, vitamines, minéraux) de ceux qui doivent être éliminés. 

  • L’effet barrière : le microbiote défend l’organisme d’agents pathogènes extérieurs et régule en son sein le bon équilibre entre les bactéries. 

  • Immunitaire : le microbiote permet le développement et la maturation du système immunitaire. 

L’intestin et son microbiote jouent donc un rôle absolument fondamental dans la santé de l’être humain. En prendre soin, c’est s’assurer une meilleure immunité, un meilleur métabolisme (fonctionnement général) et une plus grande stabilité émotionnelle. 

Le microbiote est le terme scientifique utilisé pour parler de la flore intestinale : il comporte plus de 400 espèces bactériennes dont l'équilibre constitue un précieux mais instable écosystème intestinal.

# santé # intestin # microbiote # immunité