Rechercher

LES TOXINES

Rien que le mot "Toxine" fait peur ! Voyons d'un peu plus près de quoi il s'agit...


L’organisme humain est constitué d’un ensemble de cellules. Chacune d’elles possède son propre cycle de vie à condition que son milieu demeure favorable.

Or son environnement va varier, être modifié par la présence de ses propres déchets métaboliques. En effet certaines toxines proviennent de l’usure des tissus eux-mêmes. Quotidiennement le corps doit éliminer des débris de cellules mortes, des cadavres de globules rouges, des minéraux usés…


Mais une grande quantité des toxines provient de la dégradation de substances alimentaires. Par exemple les protéines produisent de l’urée et de l acide urique, le glucose lors de sa combustion génère de l’acide lactique et du gaz carbonique.

Si ces toxines deviennent trop importantes et s’il y a impossibilité de les éliminer les cellules sont contraintes de vivre dans un milieu toxique, elles dépérissent puis meurent.

L’intoxication du milieu de vie des cellules constitue la toxémie.

La pollution du milieu par des produits chimiques externes constitue la toxémie exogène à opposer aux déchets liés au métabolisme cellulaire qui constitue la toxémie endogène.


Le seuil de tolérance toxémique (propre à chaque individu) dépassé, ceci provoque un empoissonnement de l’organisme pouvant aller jusqu’à un état létal. Chaque individu naît avec un capital héréditaire qui déterminera son capital tolérance. Le niveau de tolérance dépend donc de la diathèse (prédisposition). C’est la toxémie qui s’installe dans le corps précédent les crises rénovatrices appelées maladie.


Ce déséquilibre (toxémie) peut engendrer une évolution pathologique pouvant induire une pathologie fonctionnelle générale, une diminution immunitaire accentuant la réceptivité aux germes pathologiques, une production d’endogermes pathologiques et le cas échéant une lésion irréversible de l’organe le plus sollicité et le plus affaibli.