Rechercher

PAMPLEMOUSSE : un fruit aux multiples vertus

Le pamplemousse n’est pas toujours apprécié car son goût peut être jugé amer pour certaines personnes.  Pourtant, on aurait tout intérêt à tirer profit de cet agrume léger et rafraichissant qui regorge de bienfaits pour notre santé.

Pamplemousse ou pomélo ?

Il convient d’abord de faire une petite rectification sur une confusion faite par plus d’un d’entre nous : l’agrume que l’on consomme régulièrement en France ne s’appelle pas pamplemousse mais pomélo. Le pamplemousse est beaucoup moins commun en Occident, il se trouve dans des zones plus tropicales en Asie (Vietnam, Thaïlande, Malaisie, Indonésie et Chine). Il est vert, plus gros, moins juteux et son écorce est plus épaisse que le pomélo.

Le nom pamplemousse étant entré dans le langage commun pour désigner le pomélo, nous le désignerons ainsi :-)


Son fort taux en vitamine C et minéraux en fait un agrume tonifiant. Boire son jus ou consommer chaque matin le fruit vous permettra de faire le plein d’énergie pour la journée. Il apporte également à notre organisme de la vitamine B1 et B3.

Consommer un demi-pamplemousse permet de couvrir 60 % des apports journaliers en vitamine C recommandés pour un adulte, et environ 35 % des besoins quotidiens en vitamine A, qui aide notamment à avoir une bonne vue.

Si vous fumez, n’hésitez pas à en manger, il aide à lutter contre les carences engendrées par le tabagisme.





Un antioxydant de choix 

La vitamine C et la naringine, un flavonoïde aux nombreuses vertus sur la santé, aide l’organisme à combattre les radicaux libres absorbés. Le pamplemousse est un excellent remède naturel !

Cela empêche alors l’oxydation des cellules et les protège du vieillissement (tout comme les épinards et le thé vert).

Les limonoïdes, composé photochimique contenu dans les pépins et dans le jus du pamplemousse, regorgent de pouvoirs antioxydants.



Un bon remède en prévention de plusieurs maladies 

De manière générale, il est un bon désintoxifiant car il aide l’organisme à éliminer les toxines et booste le système immunitaire, ce qui en fait un parfait antibiotique naturel en hiver, en prévention des maladies comme le rhume ou la grippe, ainsi que d’autres infections. Et ceci grâce aux flavonoïdes qu’il contient. Le pamplemousse aiderait même à prévenir certains cancers comme celui de la bouche, de l’œsophage, du pharynx, ou de l’estomac ou encore de maladies cardiovasculaires, grâce notamment à la naringine et les caroténoïdes qui composent le fruit.

Consommer du pamplemousse aide aussi à combattre ou prévenir la constipation et les troubles du système urinaire.


Il régule le taux de cholestérol dans le sang 

La pectine et la naringine contenues dans le fruit permettent également de réduire jusqu’à 15 %  le taux de mauvais cholestérol et d’environ 25 % le taux de triglycérides dans le sang, au moyen d’une consommation quotidienne de l’agrume. Les triglycérides sont comme le cholestérol des composés lipidiques (graisses) bénéfiques à l’organisme car ils en constituent la principale réserve énergétique. Or, si leur taux est trop élevé dans le sang, cela constitue un risque cardiovasculaire. Le pamplemousse a aussi l’avantage de favoriser les fonctions antioxydantes du sang.

Les pamplemousses rouge et rose, plus que le blanc, agiraient sur les lipides gras contenus dans le sang.


Le pamplemousse contre le diabète

La naringine dont le fruit regorge réduit le taux de glucose dans le sang, et préviendrait donc l’hyperglycémie à l’origine du diabète.

En effet, si on entend fréquemment qu'il est dangereux de "mélanger" une consommation de pamplemousse avec la prise de certains médicaments (de nombreuses interactions recensées), le bienfait du jus de pamplemousse dans sa capacité à diminuer le taux de glucose dans le sang est encore relativement méconnue. Pourtant, une étude américaine a montré que cet agrume (et plus particulièrement, son jus) est tout autant efficace que la metformine, qui est un traitement pour soigner le diabète de type 2. (source)



Les insomnies 

Enfin, le fruit serait préconisé en cas d’insomnies répétées. Boire un verre de jus de pamplemousse avant le coucher faciliterait un sommeil calme et réparateur, et ceci s’explique par une quantité de tryptophane que le fruit contient.



Focus sur les bienfaits du pamplemousse rose

Selon la variété, l’écorce jaune ou rosée entoure une chair blanche (Royal, Marsh, Seedless) rose ou rouge (Ruby, bloody red, Pink marsh). Le pamplemousse blanc pèse environ 300 grammes et sa pulpe a une couleur claire. Sa peau a une couleur un peu plus pâle que les autres variétés, en général un jaune plutôt léger. Cette variété de pamplemousses rend beaucoup de jus. Le pamplemousse blanc est acide. Le pamplemousse « Ruby » est la variété qui contient le plus de jus et elle a la particularité de ne pas contenir de pépin. La couleur de son écorce se situe entre un jaune dorée et un rouge. Le pamplemousse rose est dénommé ainsi pour la couleur de sa chair et de sa peau. C’est la variété la plus sucrée et acidulée que vous trouverez sur le marché. Même si toutes les variétés du fruit présentent des bienfaits et des nutriments similaires pour notre santé, le pamplemousse rose est la variété qui est considérée comme la plus bénéfique pour notre santé. Le pamplemousse rose a une plus forte teneur en vitamine A et en lycopène, qui confèrent les propriétés antioxydantes du fruit.

Plus la couleur du fruit est rouge ou rosée, plus il présente des vertus pour la santé, l’intensité de la couleur indiquant la présence d’antioxydants.





Les pépins de pamplemousse

Les pépins de l’agrume, souvent délaissés, quant à eux, présentent des effets protecteurs sur le système immunitaire, qu’ils aident à activer. Idéal en période hivernal pour se protéger de la bonne vieille grippe annuelle ! Les pépins se trouvent en général sous forme d’extrait en pharmacie (EPP pour « extrait de pépins de pamplemousse »).


Préparation du pamplemousse

En général, l’agrume se déguste très bien en jus de fruit frais pressé, avec ou sans sucre selon les goûts de chacun. Vous pouvez aussi en déguster la chair du fruit coupé en deux, seul ou avec d’autres fruits dans une salade de fruits.


Sa chair se marie également à certaines salades composées d’avocat et crevettes par exemple. Pour le consommer en salade, il vaut mieux peler les quartiers à vif.


Les quartiers de sa chair sont également savoureux en poêlée, en accompagnement d’une viande tel que de la volaille ou du porc.


Enfin, le jus du pamplemousse est très bon en marinade de viandes ou de certains poissons (la lotte par exemple).

Pour le dessert, il peut également faire partie de tartes ou de gâteaux, de muffins…



Attention avec les médicaments 

Le pamplemousse pourrait avoir un effet dit de « potentialisation », c’est-à-dire d’augmentation de l’efficacité des médicaments, ou l'augmentation des effets secondaires, ce qui peut avoir des conséquences plus ou moins graves sur la santé. Certaines réactions indésirables pourraient même être mortelles.


Parmi les médicaments concernés, se trouvent notamment les traitements antipaludiques, des antiépileptiques, des antihistaminiques, des corticoïdes, des traitements anticoagulants, certains médicaments utilisés contre le cholestérol comme la la simvastatine, des médicaments pour soigner les troubles psychiatriques. Il existe même des soupçons d'interaction avec  certaines contraceptions orales, des traitements contre le cancer ou encore des antibiotiques...

Ces interactions sont dues au fait que le pamplemousse contient de la naringine, un actif qui peut empêcher l’action de l’enzyme CYP3A4, l’enzyme utile pour métaboliser (assimiler) de nombreux médicaments dans le corps. En bloquant son action, les principes actifs des médicaments entrent directement dans le sang et restent plus longtemps dans le corps, et peut entraîner des surdoses.

Presque toutes les sortes de médicaments peuvent avoir une interaction avec le pamplemousse et les effets peuvent durer plusieurs jours.


0 commentaire