Rechercher

Viande rouge : gare aux troubles hépatiques !


Une étude scientifique israélienne parue dans le Journal of Hepatology s’est penchée sur les habitudes de consommation de 800 individus âgés de 40 à 70 ans ne présentant pas de troubles hépatiques ni ne buvant d’alcool en excès.


En isolant des facteurs de risques tels que l’obésité et le cholestérol, les chercheurs ont découvert un lien entre une consommation élevée de viande rouge et/ou transformée, trop cuite ou grillée et l’augmentation de la prévalence de stéatose hépatique non alcoolique.


Se traduisant par l’accumulation de graisse dans le foie, la stéatose hépatique non alcoolique ou « maladie du foie gras » est un trouble sérieux particulièrement fréquent dans les pays industrialisés, pouvant mener entre autres à la cirrhose ou au cancer du foie.


ScienceDaily, 20 mars 2018.